24 nov 2014
Port de Bruxelles : Conférence de presse Equilis

Photo 054Photo 022Premier discours en tant que nouveau président du Port de Bruxelles présentant le départ du dernier bateau transportant les terres d’excavation du chantier Bruxsel Docks.

Ce bâteau a largué les amarres, avec à son bord 3 000 tonnes de terre, à destination des Pays-Bas. Au total, ce sont 300 000 tonnes qui auront été ainsi transportées par la voie d’eau. Un tonnage qui représente 28 000 camions.

Car même s’il est situé à proximité immédiate du canal, l’utilisation de la voie d’eau pour ce chantier n’allait pas de soi. Trop souvent encore en effet, les entrepreneurs gardent le réflex du tout à la route pour leurs chantiers, même si le transport fluvial présente de nombreux avantages. Des avantages encore trop peu connus des grands acteurs de la construction à Bruxelles.

Le Port de Bruxelles met ainsi en œuvre le contrat de gestion qui le lie à la Région de Bruxelles-Capitale. Un contrat de gestion qui demande non seulement au Port de favoriser une augmentation du trafic de marchandises par la voie d’eau, mais lui confie également un nouveau rôle de facilitateur logistique. Les objectifs fixés par cette nouvelle mission sont le développement et la diversification du trafic par la voie d’eau, la contribution au développement d’un réseau régional de distribution urbaine dans le cadre du Plan marchandises élaboré par la Région, ainsi que le développement d’activités de groupage sur le domaine portuaire afin de contribuer à une plus grande efficacité du transport routier.

Nous sommes convaincus au Port de Bruxelles que le transport par la voie d’eau doit devenir le mode de transport privilégié pour les grands chantiers bruxellois, voilà pourquoi j’estime cruciale la démarche d’Equilis.

Le port de Bruxelles, en collaboration avec un partenaire privé et la Région, renforce ainsi son rôle de port citoyen. Car alors que les besoins en matière de transport ne cessent de croitre, nous avons la volonté d’offrir à la ville les outils pour satisfaire ce besoin accru de transport tout en préservant la qualité de vie à Bruxelles.