7 avr 2015
Convention Port de Bruxelles / Actiris

Le Port de Bruxelles est un pôle d’emplois important pour notre région puisque, selon une étude effectuée par Actiris et la Banque nationale, le domaine portuaire bruxellois emploie 12 000 personnes, directement et indirectement.

Le domaine portuaire est en outre un réservoir d’emplois peu qualifiés, un type d’emploi dont Bruxelles a particulièrement besoin. Ainsi, 51,1 % du personnel des entreprises portuaires sont des ouvriers, contre moins de 20 % pour l’ensemble de la Région. Autre point positif, la précarité y est moindre que dans le reste de la région, puisque les contrats à durée indéterminée y sont la règle générale avec près de 98 %, tout comme les contrats à temps plein, qui représentent plus de 92 %. Enfin, le taux d’emploi des jeunes et des travailleurs âgés y sont également supérieurs à ceux de la région.

L’autorité portuaire a, depuis sa création en 1993, souhaité favoriser le développement de l’emploi dans le domaine portuaire. Une politique qui passe par une collaboration étroite avec Actiris pour la promotion de l’emploi portuaire. Dans ce sens, une convention a été récemment conclue entre le Port et Actiris qui vise à impliquer l’ensemble des clients du Port en faveur de l’emploi bruxellois. Le Port entend ainsi stimuler la conclusion de conventions particulières entre ses clients et Actiris pour chaque développement portuaire important.

En outre, depuis 2009, le Port a créé une prime au recrutement pour ses clients. Cette prime est payée sur fonds propres du Port et est destinée à encourager les entreprises portuaires à engager du personnel bruxellois faiblement ou peu qualifié.

Mais les efforts du Port en matière d’emploi s’effectuent également pour les recrutements propres au Port. Ainsi, depuis 2006 et la conclusion avec Actiris d’une convention premier emploi, le Port participe en son sein à la promotion de l’emploi des jeunes. Dix postes de premier emploi sont ainsi pourvus au sein de l’autorité portuaire, cinq employés et cinq ouvriers.

Depuis l’année dernière, le Port participe également à l’initiative « garantie jeune » avec quatre postes.

Tous ces postes sont occupés à l’heure actuelle. Depuis 2006, ce sont ainsi pas moins de 77 jeunes qui ont été engagés au Port pour une période maximale de deux ans et qui ont pu profiter d’une première expérience professionnelle et d’une formation en lien avec leur profil. J’ajoute que beaucoup de ces jeunes ont par la suite trouvé un emploi permanent, ce qui démontre le bien-fondé de ces initiatives.

Il est évident que nous devons poursuivre ces efforts, tant au sein même du Port que pour les entreprises concessionnaires, afin de contribuer, à notre niveau, à l’amélioration de la situation de l’emploi dans notre Région. C’est en tout cas l’un des axes que j’entends donner à ma présidence du Port de Bruxelles.