20 nov 2014
Conférence de presse du 24 septembre 2014

panneaux-proprete-OK-web

Emir KIR, Bourgmestre de Saint-Josse, et Mohammed JABOUR , Echevin de la Propreté publique, ont donné le coup d’envoi mercredi 24 septembre 2014 d’une campagne contre les dépôts clandestins de déchets.

Cette campagne entre dans le cadre du plan Propreté 2013-2017 et de l’entrée en vigueur en juillet d’un règlement-taxes communal qui durcit la répression contre les actes d’incivilité.

Le but est d’informer « sur les sanctions pour les actes de malpropreté, et surtout des dépôts clandestins« , a souligné l’échevin. Aujourd’hui, elles s’élèvent à 250 euros par mètre cube pour ces dépôts, et 450 euros en cas de récidive.

D’autres actions ont été entreprises, comme le passage d’équipes de nettoyage sept jours sur sept et l’augmentation de 40% du nombre de corbeilles à anneau. Quatre-vingt poubelles supplémentaires seront aussi installées à l’horizon 2015. Dix nouveaux agents constatateurs, assermentés pour faire respecter le règlement, seront aussi opérationnels à la mi-novembre.

Outre 50 panneaux disposés « aux 27 points noirs identifiés » , la campagne passera par le site internet de la commune et les réseaux sociaux. D’autes affiches feront leur apparition, sensibilisant à la taxe encourue pour des graffitis (375 euros) ou en nourrissant les pigeons (75), pour éviter la présence de rats.

« Mobilisation est le mot-clé de cette campagne. » C’est pourquoi une journée impliquant tous les acteurs de Saint-Josse sera organisée le 27 novembre, où un « passeport » pour la propreté, en huit langues, sera distribué, la propreté étant « l’affaire de tous« .