Actualité

Saint-Josse Net 7/7

Publié le 21 Oct 2013

Saint-Josse Net 7/7

Ce lundi 21 octobre 2013, nous avons présenté à la presse le nouveau plan de propreté pour Saint-Josse, appelé Saint Josse NET 7/7. Retrouvez toutes les informations concernant le plan de propreté sur le site de la commune de...

lire plus

Note de Politique Générale

Publié le 4 Fév 2013

Note de Politique Générale

Il s’agit d’un document fondateur, rédigé par le nouveau Collège, qui permet d’avoir une vue d’ensemble de tout ce qui est envisagé lors de la législature qui vient de commencer. Véritable vitrine de l’action politique de la majorité en place, la note de politique générale présente les actions envisagées, du général au plus concret, les principaux objectifs poursuivis mais également les valeurs qui vont guider les décisions. Un objectif, neuf priorités et trois valeurs L’objectif majeur qui va orienter l’essentiel du travail du gouvernement tennoodois est l’amélioration du bien-être des habitants, dans tous les quartiers de la commune. Ce qui caractérise Saint-Josse, comme la mixité culturelle ou la jeunesse de sa population seront mis en avant pour lutter contre les effets de la crise financière et économique. Pour rencontrer les grands défis auxquels sont confrontés les habitants, neuf priorités ont été dégagées: 1. Des quartiers plus agréables à vivre, avec trois chantiers importants (Le quartier Nord et Saint-Lazare, la place Rogier et le quartier situé autour de la place Saint-Josse), un vaste plan de rénovation du bâti existant, des actions de prévention et de cohésion sociale, tout en étant attentif à la sécurité, à la propreté publique et à la mobilité. 2. Des logements de qualité pour tous: la commune gère un parc immobilier de 1300 logements qu’elle entend améliorer tandis qu’une politique volontariste sera également menée contre les logements inoccupés, inhabitables, insalubres etc. 3. Une politique dynamique de l’emploi et du développement économique: accompagnement et partenariats pour que l’emploi puisse pleinement jouer son rôle d’intégration sociale. 4. Un système éducatif performant: rénovation des bâtiments et des infrastructures scolaires, enseignement gratuit, matériel pédagogique… une école de qualité pour que chaque enfant soit dans les bonnes conditions pour construire son projet de vie 5. Un soutien aux familles: crèches, maisons de jeunes et des enfants, activités extra-scolaires, sportives et culturelles 6. Un accompagnement social adapté aux besoins de chacun: une panoplie d’actions et de projets pour le vivre ensemble 7. Une politique culturelle et sportive ambitieuse: outre la réouverture de la piscine prévue dès le printemps 2014, le Collège a le le projet d’ouvrir une Maison des Cultures et de la Cohésion sociale, où toutes les cultures pourront s’exprimer et échanger 8. Un renforcement du développement durable au sein de la Commune: il y a d’ores et déjà un échevinat du développement durable, signe de l’importance que cette matière revêt aux yeux du Collège 9. Une gouvernance publique moderne: contrôle des finances, modernisation de l’administration, coordination, cohérence et transparence de la gestion. Pour réaliser ces objectifs, le Collège optera pour un modèle de gestion efficace et moderne et mènera des politiques transversales et coordonnées en étant attentif aux principes de participation, de concertation, de proximité et de transparence. Le Collège s’engage à actionner tous les leviers pour obtenir des budgets auprès des autres niveaux de pouvoir et des...

lire plus

Laurette veut mettre l’emploi et la croissance au cœur du débat

Publié le 20 Jan 2012

Laurette veut mettre l’emploi et la croissance au cœur du débat

Lors de l’interview, la Vice-Première a exprimé son inquiétude par rapport au corset budgétaire imposé par l’Europe: « Je m’inquiète du corset budgétaire à tous crins. Pour moi, serrer la vis, ce n’est pas un projet de société ». Et les nouvelles propositions de L’Europe qu’elle qualifie de « ni favorables, ni très démocratiques » ne la rassurent pas: « pour un pays qui n’est pas en procédure de déficit excessif (…) la Commission pourrait imposer des programmes de réformes économiques structurelles. C’est ce que j’appelle une mise sous tutelle de l’Etat ». Laurette Onkelinx s’est par contre réjouie de la position défendue par Elio Di Rupo et Jean-Claude Juncker pour que le Conseil européen se réoriente vers des politiques de croissance et d’emploi « C’est indispensable. Car on parle beaucoup des sanctions budgétaires. Parle-t-on au niveau européen d’emplois, de développement économique, de lutte contre la pauvreté? Où sont les délais, les objectifs chiffrés? Cela n’est pas l’actualité de l’Europe. Cela doit le devenir. Il faut secouer le cocotier ». La Vice-première ministre a également fait part de son indignation car pour elle, on sait d’où vient la crise: du capitalisme financier. Et pour Laurette Onkelinx, il est inconcevable qu’aujourd’hui, dans un contexte budgétaire extrêmement difficile, les recettes de ce capitalisme financier soient toujours là et qu’il augmente donc son pouvoir avec la crise. Interrogée sur la grève du 30 janvier prochain, Laurette Onkelinx a souligné la nécessité d’un tel mouvement social « Il est nécessaire d’exprimer une colère, il est important de montrer qu’il y a une vie sociale qui s’inquiète. » Si la ministre reconnait que la concertation sociale a été malmenée fin décembre « on était dans une situation de force majeure », elle se réjouit de la reprise intensive de cette concertation: « il faut la poursuivre. On verra si on peut modifier les mesures qui ont été prises. Il est important que les partenaires sociaux aient décidé de travailler sur un plan qui permet la croissance et...

lire plus