1 Sep 2011
100 ans, 100 visages

Il y a un siècle, l’hôtel particulier du musicien de Bériot devenait une maison communale. Cette réaffectation d’un bâtiment, classé depuis, représente un symbole fort dans l’évolution de la démocratie.

L’ancien régime disparu avec la Révolution française a laissé la place à l’expression de la volonté populaire et un beau bâtiment qui accueille les services rendus à la population incarne ce changement profond. Aujourd’hui, plus que jamais, la maison communale est un lieu vivant et très fréquenté. Commune de transit, Saint-Josse accueille chaque année de nombreux nouveaux habitants et quasiment autant quittent la commune, ce qui explique l’essor démographique de ces dernières années (à la baisse ces derniers mois). Le samedi 24 septembre, nous allons fêter cet événement. Le Collège a, en effet, souhaité que la vieille dame soit pimpante pour l’occasion. Nous serions très heureux de compter tous les habitants de Saint-Josse à la fête. En une soirée, nous allons traverser un siècle et rendre hommage à notre maison « commune ». Nous en profiterons pour inaugurer les nouveaux jardins réunis devant le 12 et le 13 de l’avenue de l’Astronomie.

Cette édition spéciale du Joske s’appelle « 100 ans – 100 visages » et reprend les portraits de 100 personnes qui ont façonné le visage de Saint-Josse entre 1911 et 2011. Ils sont artistes, politiciens, scientifiques, entrepreneurs ou simplement des habitants, des militants, des rêveurs… Leur point commun, c’est Saint-Josse et l’impact, parfois discret mais tout aussi important, qu’ils ont ou ont eu sur la commune.

C’est, encore et toujours, par le biais de l’humain, que nous vous invitons à redécouvrir Saint-Josse.